e.com le Congrès en direct -- Unknown













LA BOÎTE À IDÉES DE LA SEMAINE NATIONALE DES HLM

Elle offrira un bilan de l'édition 2013 et anticipera l'édition 2014.
Intervenants :

Joachim Soëtard, Directeur de la communication et des revues de l’Union sociale pour l’habitat (Ush)
Vincent Lamkin, Agence Comfluence
Stéphane Mouty, La Banque Postale
Patrick Jacquet, Délégué au logement du groupe La Poste
Céline Kudlaszyk, Responsable communication, Groupe Habitat du nord
Stéphane Maillet, Directeur adjoint, Habitat 62/59
Valérie Arnal, Responsable communication à l’Office public de l’habitat (OPH) de la Communauté d’agglomération de Montpellier (CAM)
Fabienne Giard, Responsable de la communication, SA du Hainaut
Marc Hemaret, Association régionale des organismes sociaux pour l'habitat en Aquitaine (AROSHA)

Animation : Solenne Duthoit, chargée de communication, Ush


Solenne Duthoit
Après la Première Semaine nationale des Hlm, initiée par l’Ush et mise en place par l’ensemble du réseau des opérateurs Hlm, il est temps de revenir sur son bilan, sa philosophie et ses actions. Il est également temps de réfléchir à la préparation de la prochaine édition 2014.

Retour sur la Semaine nationale des Hlm 2013

Philosophie et objectifs

Solenne Duthoit
Avec 600 évènements, 224 organismes participants sur l’ensemble du territoire, la Semaine nationale des Hlm 2013 est un succès. Quelle idée a été à l’origine de la Semaine ?

Joachim Soëtard
Plus que le nombre d’évènements, le succès de cette Semaine réside dans la participation de 224 organismes, ce qui témoigne de l’émergence d’un véritable mouvement collectif des Hlm. Face à la méconnaissance de nos métiers et parfois, les critiques que nous essuyons, la Semaine nationale nous a permis de communiquer collectivement, et avec pédagogie sur le fonctionnement du système Hlm. Les 770 organismes Hlm ne disposent pas tous de services de communication : l’Union sociale pour l’habitat, dans le cadre de la semaine des Hlm, leur a apporté un appui professionnel et des outils pour accompagner leurs actions.
Solenne Duthoit
Quel était l’objectif de la Semaine ?

Joachim Soëtard
Nous voulions rappeler le message que le logement social est une véritable mission, et que – contrairement à ce que reflétait notre image médiatique – nous exerçons bien notre métier. La réussite de cet événement tient surtout à notre capacité d’expliquer avec pédagogie des problématiques techniques aux habitants, et tient également à l’ampleur de la participation des personnels.
Pour la prochaine édition, nous souhaitons mettre en avant le partage d’expériences et créer un véritable réseau professionnel, pour travailler ensemble sur un même sujet.

Solenne Duthoit
Quelle est la cible de la Semaine ?

Joachim Soëtard
Nous tenons à assurer la pédagogie du système Hlm à l’égard de l’ensemble de la société, des salariés, partenaires, investisseurs ou locataires.

Solenne Duthoit
Comment votre agence voulait-elle accompagner les organismes Hlm au cours de cette opération ?

Vincent Lamkin
La Semaine nationale des Hlm est un bon moyen pour capitaliser sur le formidable réseau du Mouvement Hlm et sur les organismes, dont la participation est indispensable à la réussite de l’événement.

Pour accompagner les organismes, nous voulions leur offrir un cadre et une liberté. Un cadre national avec outils et repères en fixant un thème afin de canaliser les messages dans une unité de communication (identité graphique, argumentaire, etc.). Mais aussi la liberté d’initier leurs propres actions selon leurs valeurs, leur expertise, leurs moyens, et leur territoire.

Joachim Soëtard
Le rapport avec les journalistes était intéressant car pour la première fois, plutôt que de nous défendre des attaques médiatiques, c’est nous qui sommes allés vers eux avec un message à leur vendre. Montrer des gens heureux en Hlm les intéressait beaucoup.

Les partenaires associés : l’exemple du concours Hlm sur Cour(t)

Solenne Duthoit
Pourquoi La Poste s’est associée à la Semaine nationale des Hlm ?

Patrick Jacquet
La Poste s’intéresse depuis de longues années au logement social, pour une raison simple : près de 80 % de nos salariés sont éligibles au logement social. Depuis 1995, La Poste est également redevable du 1% Logement, pour un montant d’environ 30 millions d’euros par an. Par ailleurs, nous nous intéressons également au logement social car il s’agit d’un domaine de dialogue social où le consensus peut être facilement atteint avec nos syndicats. Pour le Groupe La Poste, la Semaine nationale des Hlm est l’occasion de présenter l’intérêt des logements sociaux, à rebours de leur image négative.

Solenne Duthoit
Pourquoi vous êtes-vous associés plus précisément au concours Hlm sur Cour(t) ?

Patrick Jacquet
Nous avions déjà expérimenté le domaine cinématographique. Mais c’était avant tout une démarche politique visant à profiter de l’exposition médiatique pour faire passer le message que le Groupe La Poste soutient le Mouvement Hlm.

Solenne Duthoit
Pourquoi la Banque Postale a-t-elle souhaité être partenaire du concours ?

Stéphane Mouty
La mission de la Banque Postale est d’accueillir tous les publics dans les bureaux de poste pour faciliter l’encaissement des loyers, et développer la relation avec le locataire (même plus qu’avec les bailleurs sociaux). Notre partenariat avec le concours Hlm sur Cour(t) est un moyen de faire connaître notre mission auprès du grand public. Même si on ne changera pas l’image des banquiers ni des Hlm en une semaine, nous voulions participer à l’amorçage du changement. Plus généralement, nous avons conscience qu’en finançant les bailleurs sociaux, nous pensons aux habitants mais également aux emplois créés dans le monde de la construction.

Le bilan médiatique de la Semaine

Solenne Duthoit
Certes il faut se satisfaire de la quantité de retombées médiatiques mais la réussite médiatique la plus satisfaisante est surtout que les médias ont parlé positivement du logement social.

Joachim Soëtard
C’était l’occasion de renouer un fil positif avec les médias. Qu’ils soient positifs ou négatifs, les contacts que nous avons noués avec les journalistes au niveau national se sont révélés avant tout respectueux : ils ont appréhendé sérieusement des problématiques complexes et difficiles à résumer.

[Diffusion de trois reportages télévisés sur la Semaine nationale des Hlm 2013]

La parole au Mouvement Hlm : témoignages de participants à la Semaine nationale des Hlm 2013

[Diffusion de deux vidéos réalisées par les organismes Hlm à l’occasion de la première édition de la Semaine nationale des Hlm]

Thématique Patrimoine

Solenne Duthoit
La mise en place de logements dans une église est une opération atypique. Pourquoi Groupe Habitat du Nord a-t-il choisi de médiatiser cette opération lors de la Semaine nationale des Hlm ?

Céline Kudlaszyk
Lors de cette Semaine, Groupe Habitat du Nord a souhaité démontrer que les organismes Hlm, à travers la rénovation d’une église à Wattignies par exemple, peut répondre aux problématiques des élus locaux : exode des habitants, difficultés de maintenance des bâtiments, etc.

Thématique Développement durable

Solenne Duthoit
Avec votre action, avons-nous fait reculer l’idée reçue que les logements sociaux sont des passoires thermiques ?

Stéphane Maillet
J’espère que nos équipes de communication ont réussi à faire changer cette vision lors de la Semaine nationale des Hlm. Pendant celle-ci, Habitat 62/59 a choisi de mettre en avant l’inauguration d’un bâtiment passif, en créant notamment des supports pédagogiques dédiés à l’utilisation de ce type de bâtiment. Notre but était de témoigner de notre action et de motiver nos partenaires pour le développement de projets identiques.

Thématique Habiter mieux

Solenne Duthoit
Quels ont été les évènements organisés par l’OPH CA de Montpellier lors de la Semaine nationale des Hlm en 2013 ?

Valérie Arnal
L’OPH CA de Montpellier a organisé deux évènements : une visite d’appartement qui a rassemblé presse, élus et architectes, et la création d’un jardin partagé. Notre but était de changer la vision des journalistes locaux sur les organismes Hlm. En plus des retombées dans la presse, ces évènements nous ont permis de renforcer nos partenariats associatifs et institutionnels. La pédagogie auprès des médias reste un axe de travail important à développer.

Thématique Bien vivre ensemble

Solenne Duthoit
La sujet des incivilités que la SA du Hainaut a traité dans son film est une problématique forte du logement social.

Fabienne Giard
Le film était déjà prêt avant que nous décidions de le médiatiser à l’occasion de la Semaine. Réalisé et écrit par des étudiants en audiovisuel, ce film a mis en scène des locataires eux-mêmes. Cela donne un côté amateur et réaliste très intéressant à ce film.

Thématique artistique

Solenne Duthoit
Comment votre association a-t-elle impulsé une dynamique régionale en Aquitaine, à l’occasion de la Semaine nationale des Hlm ?

Marc Hemaret
Après un débat en conseil d’administration, l’AROSHA a décidé de monter un groupe de travail avec les 20 organismes aquitains prêts à s’engager dans la démarche, à travers une cinquantaine d’actions. Par exemple, une exposition itinérante a mis à l’honneur des œuvres artistiques réalisées par différents organismes visant à combattre les idées reçues sur les Hlm. Cette exposition a été reçue très favorablement par les habitants et visiteurs.

[Diffusion du court métrage « Les préjugés anonymes »]

Quelles philosophie et thématiques pour la Semaine nationale des Hlm en 2014 ?

Joachim Soëtard
Pour les services de communication de l’Union sociale pour l’habitat, il est fondamental de renouveler l’opération de la Semaine nationale des Hlm en 2014.

La première chose à sécuriser en 2014 est le taux de participation des organismes Hlm (et peut-être même dépasser les 224 organismes mobilisés en 2013), ce qui passe avant l’objectif du nombre d’événements. Selon moi, il vaut mieux se focaliser sur un seul événement pertinent et en lien avec les thématiques définies pour la Semaine nationale. Pour assurer cette cohérence, le soutien des associations régionales est fondamental pour l’Union sociale pour l’habitat.

Rappelons que l’Union sociale pour l’habitat ne peut développer d’action publicitaire forte, pour des raisons budgétaires mais aussi philosophiques, qui veut que les actions de communication soient maîtrisées et organisées par les organismes en régions. Cependant, des partenariats médiatiques doivent être trouvés tant aux niveaux national que local. N’oublions pas non plus l’importance des partenariats – avec La Poste par exemple – qui nous permettent d’équilibrer le budget de l’opération, pour l’Union comme pour les organismes. En lien avec les associations régionales, l’Union sociale pour l’habitat veillera à un bon encadrement de l’opération, qu’il faut prévoir longuement à l’avance pour permettre aux organismes Hlm de bien s’organiser.

Pour 2014, trois thématiques généralistes -qu’organismes et associations régionales sont invités à promouvoir- nous semblent intéressantes :
- le développement durable et les économies d’énergie ;
- la qualité architecturale des bâtiments ;
- le bien vivre ensemble.

Je souhaite enfin que les communicants du monde Hlm que nous sommes se rencontrent davantage, dans le cadre de journées professionnelles dédiées par exemple, mais également en recourant à des outils collaboratifs. Nous devrions pouvoir échanger plus facilement et plus souvent nos informations et nos idées.

Rencontre_25_Semaine nationale des Hlm.pdf